Rejoingnez nous sur FaceBook Rejoingnez nous sur Twitter

« Notre volonté d’aller encore plus loin… »

Keolis TPR, composée des Transports Palois Réunis et de Keolis Pays Basque, a rejoint la démarche #EntreprisesEngagées64…

 

Ferdinand Vermillard, directeur de cette entreprise historique des Pyrénées Atlantiques et acteur incontournable des transports dans le département, est particulièrement motivé par l’approche proposée par l’opération #EntreprisesEngagées64…

 


Ferdinand Vermillard

« En tant que professionnel de la route, nous avons bien entendu l’obligation de prendre en compte les risques routiers et de les minimiser, à la fois pour nos collaborateurs et à la fois pour les voyageurs qui nous font confiance. Nous sommes disposés à faire profiter d’autres entreprises de notre savoir-faire en la matière et à jouer un rôle moteur dans cette démarche ».

Mais, Keolis TPR veut aussi aller plus loin dans sa politique de sécurité routière. « Par exemple, en prenant véritablement en compte le trajet domicile-travail qui concerne l’ensemble du personnel. Nous allons mener des actions de formation dans ce sens. Il nous faut aussi agir au niveau de l’utilisation des véhicules de service notamment pour le personnel de structure et d’encadrement.» ajoute Ferdinand Vermillard.


Un acteur historique dans le 64…

Créée en 1929, la société des Transports Palois Réunis (TPR) est basée chemin de la Saligue à Lons, dans l’agglomération Paloise. Elle a ouvert, en 2014 à Bayonne, un établissement secondaire, Keolis Pays Basque.

Il faut préciser que les TPR sont devenus, depuis plusieurs années, une filiale de Keolis, premier groupe mondial du transport routier de voyageurs, présent dans quinze pays en Europe et dans le monde entier avec 56.300 collaborateurs.

 

 


L’une des activités principales des TPR est le transport scolaire et l’organisation de lignes régulières pour le Département. L’entreprise qui emploie 80 personnes et gère une flotte de 90 véhicules a d’autres clients très variés, allant de la SNCF pour les remplacements de trains, à l’Aviron Bayonnais, pour le transport des équipes, en passant par la Ville de Bayonne, pour la sous-traitance du transport urbain.

 


La sécurité, priorité des priorités…

« Chez nous, la sécurité est une priorité absolue, et particulièrement la sécurité routière. Aussi, nous avons déjà développé de nombreuses actions pour informer, sensibiliser et former nos collaborateurs qui sont au volant de nos bus » insiste le directeur des TPR. Ce qui n’empêche pas des actions auprès des passagers, par exemple pour qu’ils bouclent leurs ceintures de sécurité, sachant que tous les autocars de l’entreprise sont désormais équipés (voir la vidéo ci-dessous).

 


Nous aurons l’occasion de revenir plus en détail sur certaines des actions menées par Keolis TPR pour prévenir le risque routier. A commencer par la mise en place d’indicateurs mensuels qui permettent de mieux connaître l’accidentologie, de l’analyser et de trouver des solutions adaptées pour réduire le risque.

« La santé et la sécurité de nos collaborateurs sont une préoccupation permanente. Aussi, nos actions de prévention doivent être efficaces. Nous avons, à titre d’exemple, un comité mensuel qui étudie systématiquement, un à un, les accidents recensés. Il peut s’appuyer sur un logiciel dédié qui permet d’analyser les causes de chaque accident pour pouvoir faire un débriefing précis avec chaque conducteur concerné et décider des actions à mener. Il nous donne aussi des éléments pour identifier les coûts liés à ces accidents, lesquels ne sont pas négligeables ».

 


Le but de cette approche est aussi de mieux gérer les situations générées par un accident : pour éviter le suraccident, pour porter secours aux personnes ou encore pour assurer la continuité de service. « Côté sensibilisation, nous faisons tous les 2 mois un flash sécurité à partir d’un cas concret d’accident, avec mise en évidence des causes et de ce qu’il faudrait mettre en œuvre pour l’éviter à l’avenir » insiste Ferdinand Vermillard.

 


De nombreuses formations sont également organisées, grâce à l’institut de formation interne du groupe, et les conducteurs passent une évaluation tous les 5 ans, avec une remise à niveau des compétences. « Ce sont des formations obligatoire de 35 heures sur 5 jours. Elles sont complétées par des sessions destinées à améliorer la conduite et à pratiquer l’écoconduite » ajoute le directeur des TPR.

 


 

 

Dernière mise à jour :
Partagez Facebook Twitter