Rejoingnez nous sur FaceBook Rejoingnez nous sur Twitter

1.200 radars tourelles d’ici 2020

Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la Sécurité routière, a confirmé l’accélération de l’installation de ces appareils nouvelle génération…

 

Ces radars montés sur un mât de 4 mètres seront moins faciles à dégrader. Ils sont aussi en mesure d’enregistrer d’autres infractions que la vitesse, comme l’utilisation du téléphone portable au volant ou le non-respect des feux rouges.

 


Ce dispositif permet également l’identification de voie de circulation du véhicule en infraction, mais aussi du type de véhicule (voitures, poids-lourds). Certains pourront contrôler la vitesse dans les deux sens de circulation et sur plusieurs voies en même temps.

D’autres appareils plus sophistiqués pourraient être homologués en France à l’avenir. Ils seront capables de vérifier le port de la ceinture, de détecter le non-respect des distances de sécurité et de repérer les véhicules qui roulent trop lentement.

Ils auront aussi la capacité de surveiller les conducteurs qui tournent à des endroits non-autorisés, qui dépassent par la droite ou qui circulent à tort sur des voies réservées à certains types de véhicules. Enfin, il sauront lire les plaques d’immatriculation, afin de traquer des véhicules recherchés.

.


Au départ, certains de ces radars tourelles devaient être des leurres dans le but de jouer un rôle dissuasif. Mais finalement, ils seront tous activés pour compenser la dégradation de très nombreux radars depuis le début de l’année.

Selon le gouvernement, la destruction des radars aurait conduit de nombreux conducteurs à augmenter leur vitesse avec souvent des comportements dangereux.

.

.


A ce jour, environ 200 radars tourelles sont déjà installés, et ce nombre devrait être doublé avant la fin de l’année. En 2020, ce sont donc plus de 800 appareils de ce type qui feront leur apparition au bord des routes.

.

.

.

.


 

Dernière mise à jour :
Partagez Facebook Twitter