Rejoignez nous sur FaceBook Rejoignez nous sur Twitter Rejoignez nous sur Linkedin

Les amortisseurs, organes essentiels de sécurité

Leur bon état est capital pour rouler en sécurité. Ils jouent un rôle aussi important que les pneumatiques ou les freins pour limiter les risques…

 

D’après une étude de la Fédération des industries des équipements pour véhicules, 96% des automobilistes ignorent que les amortisseurs constituent un organe essentiel de sécurité. Un chiffre qui illustre l’importance de rappeler leur rôle.

 


D’autant plus que près de la moitié des Français circulent avec des véhicules dont les amortisseurs sont usés et donc moins efficaces. Ces éléments sont aussi essentiels que les pneus qui assurent la liaison avec la route. Et pas uniquement pour le confort des personnes embarquées.

En absorbant les chocs provoqués par l’état de la chaussée, ils évitent que le véhicule rebondisse et perde ainsi de l’adhérence ; ils permettent également de limiter le phénomène de roulis qui peut faire perdre le contrôle. Les amortisseurs doivent assurer une adhérence maximale, essentiellement dans les virages ou lors des phases de freinage. Une fonction « liaison au sol » capitale.

.

.


Des amortisseurs fatigués peuvent être la cause de plusieurs dangers et donc avant tout, une tenue de route altérée avec une balance importante dans les virages et un risque accru d’aquaplaning. Ensuite, c’est le rallongement de la distance de freinage de plus de 2 mètres à 50 km/h ; ce qui peut faire la différence en cas de danger.

Il faut savoir aussi que le roulis (balancement du châssis) a des conséquences sur la visibilité de nuit. En effet, ce phénomène de tangage empêche le faisceau des phares de conserver son horizontalité.

.

.


Enfin, l’amortisseur évite l’usure prématurée de nombreuses comme les roulements de roue, les cardans, les arbres de transmissions, la boîte de vitesse, les rotules et boîtiers de direction, les pneus…

Pour repérer l’usure éventuelle des amortisseurs, il faut surveiller plusieurs éléments : des fuites d’huile sur la pièce, la dégradation des pneus, des bruits anormaux ou des grincements lors d’un ralentissement, roulis excessif, vibrations au volant, etc.

Un amortisseur réagit environ 5.000 fois par kilomètre. De manière générale, il est recommandé de faire vérifier l’état des amortisseurs tous les 20.000 km et de les faire changer tous les 80.000 km.

.

.

.

Dernière mise à jour :
Partagez Facebook Twitter Linkedin